Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Dans les bois au nord de Blanquefort/Briolance(47) du 26 janvier 2014

29 Janvier 2014, 20:56pm

Publié par Piw

- EPISODE 50 -

 

PLUIE, BOUE ET CHEMINS DÉTREMPÉS !!

QUAND LA MÉTÉO RESTE CAPRICIEUSE...

 

vlcsnap-2014-01-29-21h50m39s149            En ce mois de janvier, il en va de la météo comme de l'humeur d'un jeune enfant : tantôt joyeuse, tantôt capricieuse, mais toujours surprenante et incertaine... Il y a peu, nous avions droit à un superbe soleil dans un ciel d'azur. Aujourd'hui, c'est un ciel bas et où la bruine est imminente... Pourtant, neuf heure sonne au clocher de l'église de Blanquefort, lieu de départ de cette sortie, et bien que l'ambiance baigne dans une humidité impressionnante, il ne pleut guère. Je suis rejoint aujourd'hui par Bruno et Guy, une sortie en comité restreint, mais qui promet malgré tout de bon moment !

 

            Nous quittons le village par son ancienne rue et nous dirigeons vers les hauteurs de Mazon. Pas question ce matin de partir à la découverte de nouveaux sentiers ou d'enchaîner les difficultés, nous allons opter pour un tracé plus sage, et éviterons au maximum les chemins les plus impraticables, ce qui ne sera pas une mince affaire quand on sait que la quasi totalité des sols vlcsnap-2014-01-29-21h51m12s229sont détrempés. Nos premier kilomètres nous entraînent doucement vers Lavaur. Et alors que nous quittons la large piste des environs pour suivre le premier chemin au cœur des bois, nous comprenons l'ampleur de la tâche. De l'eau, partout ! Les sols n'en peuvent plus et n'arrivent à présent plus à absorber ces semaines de pluies. Les miniers peu profond se sont transformés en petits étangs et certains chemins tiennent plus d'une voie navigable que d'une voie terrestre ! Les figures de styles incontrôlées sont légions, et l'on ne compte plus les cris de surprise lorsque une roue glisse plus que prévue ou qu'une flaque se révèle plus profonde qu'en réalité ! Malgré tout, la température est agréable, sans être idéale cependant, mais le fait de rouler dans l'eau ne pose ce matin aucun problème ! Nous arrivons aux portes du hameau de Mombel lorsque nous retrouvons pour un court instant un chemin boisé. Une toute petite boucle avant de s'engager pour un long moment sur une piste en direction d'Aigueparse. Même ici, les flaques de boue et les ornières piégeuses sont légions et il faut redoubler de vigilance question équilibre. Bientôt, nous engageons la descente, au cœur des bois du «  Bras de la Femme » et qui va nous conduire, non sans peine, à l'entrée de la chapelle d'Aigueparse. Un chemin vraiment varié, qui se laisse dévaler si ce n'est un endroit plus « marécageux » que prévu. Mais pas vraiment le temps de souffler, nous entamons déjà la longue remontée vers la Pautie.

 

vlcsnap-2014-01-29-21h51m44s29            La bruine se met doucement à tomber. Une bruine fine, presque légère, qui ne mouille pas vraiment mais qui apporte une fraîcheur malvenue. Nous terminons notre ascension dès l'instant où nous pénétrons dans les bois du Bos Grand. Ici bien plus qu'ailleurs, de grosses flaques d'eau et de boues nous attendent, et chacun y va de sa trajectoire pas toujours assumée. Nous arrivons finalement aux quatre chemins de La Brame et décidons de continuer vers Capoulèze. Le passage dans le Vallon de Lasalèdes nous conduit jusqu'à Labeille d'où nous rejoignons rapidement les abords de Capoulèze. La bruine fine de tout à l'heure devient plus épaisse, plus drue, sans pour autant se changer en pluie, mais accentuant insidieusement sa chute. Nous gagnons le lieu-dit du Bru et Bruno va nous faire découvrir un nouveau chemin afin de rejoindre la piste du GR. Nous traversons une vaste pâture avant de s'enfoncer dans les bois. Une courte descente par laquelle Guy ira glisser sur une branche pour finir dans les feuilles, avant que l'on enchaîne avec une montée longue et inattendue. Comme l'on se plaît à le souligner, vivement cet été pour profiter de ce passage en sens inverse qui promet une descente longue, rapide et sinueuse !

            Nous posons finalement nos roues sur la castine du GR qui rejoint La Sauvetat. La bruine est maintenant bien dense et nous décidons de prendre le chemin du retour avant qu'une pluie plus violente ne fasse son apparition. De fait, nous rejoignons rapidement Naugarède et nous descendons par la route jusque dans les contre-fond des Grèze vlcsnap-2014-01-29-21h51m21s72de Péperdut. Le chemin que nous suivons n'a plus rien de tel et tiens bien plus d'un vaste ruisseau ! L'eau s'écoule sous nos roues, lesquelles s'enfoncent par moment au milieu de ce ruisselet. L'instant est on ne peut plus comique, nous qui avions prit soin de choisir des chemins aussi praticables que possible, nous voilà, tels des saumons, pataugeant dans cette eau bordée de mousses et d'une végétation d'un autre âge. Et pourtant, c'est beau. Il émane de cet endroit une quiétude et une simplicité enivrante, dont nos rires et railleries viennent y briser un silence que l'on croirait millénaire.

 

            Nous ne sommes à présent plus bien loin de Blanquefort, un dernier petit effort pour remonter à Coulon avant de tenter le sentier à l'entrée du village qui monte devant les portes du château. Un petit détour par des sentier dérobés au cœur du village et voilà que sonne la fin de cette sortie. Pas tout à fait trente kilomètres, mais le principal est d'avoir passé un excellent moment ! De nouveaux chemins en tête, vivement que cette météo vraiment triste reprenne des couleurs afin de profiter à nouveaux de chemins secs et rapides !

 

Votre serviteur, Piw

 

Circuit : 27 kms / Durée : 1h55 / Moyenne : 14,4 kms/h / D+ : 500

 

 


Commenter cet article