Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

La 4ème rando d'AlBuga au Bugue(24) du 21 octobre 2012

1 Novembre 2012, 14:40pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

      Aujourd'hui, il s'agit de la dernière rando de l'année dans le coin, celle qui termine la saison dans une succession de montées et de descentes, j'ai nommé : la rando d'AlBuga. Bien que la météo soit bien plus qu'incertaine lorsque je sors de la maison, une petite pluie fine venant en effet rafraîchir l'atmosphère, je me décide malgré tout à faire le trajet pour rouler sur cette rando que nous avions grandement apprécié l'année dernière. J'aurais finalement bien fait, vu que la pluie va cesser sur le trajet. J'arrive sur place vers 8h30, juste le temps de m'inscrire et de retrouver Etienne et Bernard avant que les départs ne soient donnés.

 

vlcsnap-2012-11-01-15h20m07s182      Je vais me la jouer petit joueur et ne vais m'inscrire « que » pour le 35kms, vu le temps et surtout vu le repas de la veille au soir bien arrosé... Les courageux du 53 partent les premiers, puis c'est à notre tour de nous élancer sur des chemins que l'on sait forcément humides et glissants. Pas même le temps de traverser le terrain de rugby qui sert de départ qu'Etienne est déjà partit comme une bombe. On quitte le Bugue en direction de Limeuil. Il ne faut pas longtemps pour trouver la première montée, bien plus longue qu'elle ne le laissait présager au départ. On sort sur les hauteurs, entouré de vastes prairies. Dommage que le ciel soit si bas car à n'en pas douter, nous avons devant les yeux un superbe point du vue sur Le Bugue. Un chemin sinueux et étroit plus tard et nous voilà redescendu dans la vallée, le long de la Vézère. Un paysage superbe, la rivière sur votre droite, le long d'un chemin qui court sur une bonne distance. Un peu de plat ne fait pas de mal vu comment nous avons commencé. Et lorsque l'on devine à travers le feuillage les vielles pierres de Limeuil, village perché à flan de colline, nous roulons sur le pont sous lequel la Vézère se jette dans la Dordogne. Un décor typiquement Périgourdin.

      La pluie ne s'est pas encore invitée sur la rando mais le ciel se fait de plus en plus menaçant, nul doute que nous y aurons droit avant la fin du circuit. On contourne Limeuil avant de trouver la deuxième montée de la matinée, celle dite « du Basque ». Une montée bien ardue, due en grande partie aux cailloux qui compliquent grandement l'ascension. Et quand on croit que c'est finit parce qu'on retrouve un peu de plat sur la route, c'est pour mieux continuer sur encore quelques dizaines de mètres. Un passage bien physique qui entame pas mal les réserves et pourtant, nous ne sommes qu'au dixième kilomètres ! Sur les hauteurs, une longue portion de route avant de retrouver les bois pour un chemin bien plus roulant. Assez large, ça monte et ça descend, mais jamais trop physique, on va enfin pouvoir faire grimper la moyenne ! Finalement, c'est au fond d'une bonne descente rapide mais piégeuse que l'on va trouver le premier ravitaillement.

 

vlcsnap-2012-11-01-15h20m46s64      La pause est terminée, et la suite s'annonce une nouvelle fois « grimpante » ! Au beau milieu des bois, point de repos par ce chemin qui monte et qui n'en finit jamais. Cette rando est réputée pour être l'une des plus dure, où les côtes s'enchaînent les une derrières les autres. Il ne fallait donc pas s'attendre à venir ici et trouver un circuit « reposant ». Nous grimpons toujours lorsque enfin nous atteignons les hauteurs de Puy d'Aumon. Pourtant, nous n'allons pas rester longtemps sur les hauteurs et entamons la descente dans la vallée. Le circuit devient commun avec les marcheurs qui arrivent à contre sens. Prudence et vitesse modérée, façon ça glisse, c'est pas vraiment le moment de se la jouer bourrin à moins de vouloir faire un superbe « strike » au milieu de tous ces marcheurs ! Un joli single en balcon va nous mener tout droit vers deux montées consécutives, celle de « Pauline » et celle de « Julien ». Le rythme est lent, et comme si cela ne suffisait pas, la pluie commence à faire son apparition ! D'abord faiblement, pour devenir plus vigoureuse une fois rendu sur les hauteurs, lorsque nous nous engageons dans « le Bois de St-Cirq ».

      Il pleut maintenant à grosses gouttes lorsque nous rallions le second ravitaillement, logé en plein pré, sans un arbre à l'horizon pour abriter ses deux courageuses bénévoles qui tiennent cette pause. Il pleut, certes, mais il ne fait pas froid, ce n'est donc pas une « torture » que de pédaler ce matin, même s'il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps. Une fois la pause terminé, nous sommes plusieurs à repartir plus ou moins en même temps. Une centaines de mètres plus loin se trouve une nouvelle séparation des 50 et des 35. Certains que rien n'arrête vont partir sur le 50 alors que je préfère terminer les quelques kilomètres qui restent et profiter d'une bonne douche salvatrice. On longe le village de St-Cirq avant de redescendre dans la vallée, non sans avoir eu droit à une nouvelle bonne montée, de laquelle on devine un paysage superbe, auquel la brume et les nuages bas procurent un charme certain. Une nouvelle fois l'on traverse « la Vézère », avant de longer celle-ci par un nouveau single en balcon vraiment rapide et très joueur. Un superbe passage qui doit vraiment bien donner si le terrain est sec ! Enfin, le terrain de rugby du départ apparaît et me voilà de retour après trente-cinq kilomètres comme promis. On nous retire les plaques de cadre et on nous offre une bouteille de mousseux, on ne perd pas aux changes ! Une bonne douche et ainsi se termine cette saison de randonnées, un peu comme elle a commencé, sous la pluie !

 

vlcsnap-2012-11-01-15h22m03s48      Il n'était pas question de rater cette dernière rando de l'année, malgré une météo annoncée comme capricieuse. Il est vrai qu'une bonne averse est venue nous arroser une demi-heure durant, mais hormis cela, ce fut une excellente matinée, même si les jambes n'étaient pas trop là... Toujours ce nombre incalculables de montées, toutes baptisées d'un prénom, histoire que chacun se souviennent de celle qui l'aura le plus marqué ! Pour ma part, c'est l'enchaînement de celle de « Pauline » et de celle de « Julien » dont je vais me rappeler un moment, sans oublier non plus celle du « Basque » ! Un balisage nickel, avec de temps en temps (et toujours en haut d'une bonne montée), des petits smileys accrochés aux arbres, donnant une ambiance très bon enfant. Des bénévoles souriants et en très grand nombres, rares sont les portions de routes que nous avons traversés sans un ou plusieurs « gilets jaunes » ! Bravo. Bref, une rando superbe, une organisation au poil, peut-être un peu trop de route à mon goût, mais franchement, l'année se termine de fort belle manière, continuez comme ça, c'est superbe !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • beaucoup de participants malgré la météo

  • une organisation au poil et des bénévoles tous souriant

  • un balisage et des petits plus vraiment originaux

 

On a moins aimé :

  • un peu trop de bitume par moment

 

Circuit : 35 kms / Durée : 2h10 / Moyenne : 16,4 kms/h / D+ : 741

 

 

Commenter cet article