Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Les Chroniques 2012 - Chapitre 3

20 Janvier 2013, 14:32pm

Publié par Piw

  banniere chroniques2012final

- CHAPITRE 3-

- LA GRANDE EPREUVE-
- DE  MESSIDOR  A  FRUCTIDOR - 

 

 

     De nouveau, et ce pour la troisième fois, je me présente à vous pour vous rapporter la suite de notre histoire, ou plutôt de leurhistoire. Je vois et j'espère que vous attendiez ma venue avec impatience et fébrilité, d'autant plus que je vous promets, mes chers amis, un pan de leur histoire des plus passionnants, alors tendez bien l'oreille et laissez-vous emporter dans cette modeste histoire...

 

vlcsnap-2012-07-16-20h30m00s126

      Messidor, le mois où les épis ondoient et où les moissons prennent leur teinte dorée. Pourtant, les vastes pâtures arboraient encore par endroit des teintes d'un vert puissant, comme si Dame Nature voulait à tout prix ne pas quitter ce printemps pluvieux et humide. Les foins et les récoltes prirent du retard et c'est dans cette atmosphère un tant soi peu morose que nos baladins continuèrent leur route, étanchant leur soif de découverte. Depuis plusieurs lunes déjà, ils prévoyaient une étape dans leur périple, une étape qu'il ne voulait nullement omettre et qui prenait de plus en plus de place dans leurs esprits à mesure que leurs pas se rapprochaient de celle-ci... Elle qui devait les mener en plein cœur Lotois, là où les roches d'un gris monocorde donnent naissance à des milliers de galets alors que les vallées se perdent en falaises immenses et abruptes. Leurs cœurs étaient emplis de joie et d’impatience à l'idée de ces retrouvailles, mais les cieux en décidèrent autrement... L'aube du départ resta malheureusement d'un gris bien triste, laissant échapper quelques larmes comme s'il voulait se joindre au chagrin qui envahit nos troubadours. Malgré tout, la route continue et cette déception n'est qu'une pierre de plus à l'édifice de leur aventure...

      Dès lors, ce mois en demi-teinte sonna comme une entracte dans leur voyage, comme si leur unité perdait en force, et où chacun prit son propre chemin, afin de parfaire ce qui ne pouvait l'être en groupe. Messidor, touchant à sa fin, donnait aux prairies leur jolie couleur d'été vlcsnap-2012-08-26-20h09m39s110et sur lesquelles le Soleil dardait ses chauds et puissants rayons. Pour un instant, leur route les ramena dans leur contrée, là où une petite bourgade se fit organisatrice de nouvelles joutes. Quelques vieilles connaissances furent présentes, ainsi qu'un comparse venu de terres lointaines et qui partagea leur route quelques instants, réchauffant leurs âmes et revigorant leurs volontés. Messidor ne tarda pas à laisser sa place à Thermidor, alors que l'air s'embrasa d'une chaleur tout à la fois solaire et terrestre... Nous entrâmes dans le mois qui allait donner à nos baroudeurs une toute autre vision de leur périple et qui allait bousculer et ébranler leurs convictions, lorsque la Grande Epreuve sortirait de son sommeil... Celle-ci n'allait plus tarder à s'éveiller, un matin à l'aube où la chaleur était déjà écrasante... Leur sommeil fut perturbé et agité, l'angoisse et les doutes faisant leurs offices. Cette aube restera à jamais gravée dans leurs esprits, l'aube qui annonçait ce fameux et tant redouté jour, l'aube de la Grande Epreuve !

 

      La Grande Epreuve, voilà une année entière que nos baladins songent à cet illustre jour, bien des lunes et des saisons s'écoulèrent sans qu'ils ne purent s'empêcher de penser à celle-ci, et les six derniers mois furent pour eux l'occasion de parfaire leur expérience et d'apprendre de toutes les guildes qu'ils ont pu rencontrer au travers de leur périple. Le soleil venait à peine de sortir de sa torpeur nocturne et déjà l'atmosphère bouillonnait d'une chaleur DSCF1077moite. Conscient que la journée allait être longue et rude, nos braves étaient déjà à pied-d’œuvre afin de clore les derniers préparatifs. Nombre de leurs familles et de leurs amis répondirent présents afin de leur apporter leurs soutiens. Le plateau du Cayla, si cher à leurs cœurs et que les autochtones appellent l'oppidum, frémissait d'un brouhaha inhabituel lorsque la centaine de courageux présent attendait l'heure du départ. L'endroit retrouva un silence presque religieux lorsque les différents départs furent donnés. Cette journée se déroula non sans frasques, et les nerfs de chacun furent mis à rude épreuve comme jamais auparavant. La tension était palpable mais la joie et la fierté d'être parvenue à réaliser un tel événement reprirent rapidement le dessus lorsque l'heure de dresser le bilan fut venue. Ils étaient parvenus à bout de cette Grande Epreuve, non sans pertes, blessures et fatigues, mais la nuit qui s'annonçait, tandis que le Soleil disparaissait doucement sous l'horizon, allait être l'une des plus reposantes et des plus réparatrices qu'ils n'eurent connu... Leur objectif était atteint, et la suite de leur voyage allait prendre une toute autre saveur... Thermidor s'acheva ainsi, dans une journée où une multitude d'émotions les convièrent à une danse des plus étranges, et ils en sortirent plus fort et plus sûr, prêts à poursuivre leur périple emplis d'un courage et d'une détermination renouvelés.

 

     

     Le mois de Fructidor arriva et les fruits que le soleil dore et mûrit faisaient le bonheur des paysans et plus généralement d'une faune tout autant variée qu'avide de ces mets sucrés et savoureux. Leur groupe s'était quelque peu réduit, mais cela ne les empêcha pas de passer ce mois dans une ambiance festive et amicale. Les cieux firent vlcsnap-2012-09-19-22h56m49s253preuve d'une faveur inattendu et leur route les mena aux quatre coins du royaume alors que les rencontres se multiplièrent. Ce pays lotois qu'ils affectionnaient particulièrement et où les joutes se multipliaient leur dévoila de nouvelles richesses dans des paysages superbes et envoutants. « Les traces de Bacchus » furent pour eux une bouffée d'oxygène et ils redécouvrirent ce qui faisait l'essence même de leur voyage : amusement et enchantement. La nature commençait à prendre ses couleurs jaunâtres et rougeâtres, signes avant-coureurs du changement de saison qui se prépare. Leurs pas les ramenèrent le temps d'une étape dans les plaines Lot-et-Garonnaise, où bien que les vastes prairies et les cultures se partagent une bonne partie du paysage, certains endroits sont d'un tout autre calibre, et les Pech et sentiers abrupts, comme reclus en ces terres depuis des temps immémoriaux dont seuls les dieux ont souvenance, sont légions et impressionnants pour qui sait comment s'y rendre et de fait, les apprécier.

 

      Nous arrivons bientôt au terme de cette longue mais à la fois si courte année d'aventures et de périples. Fructidor se termine, et les trois derniers mois vont faire entrer nos aventuriers dans un hiver qui s'annonce long et humide. Je m'en retourne d'où je viens et ne repasserai ici qu'une seule et dernière fois ! Ne manquez pas mon prochain passage où je vous dévoilerai la conclusion de ce récit, après quoi je m'oublierai à vous pour des lunes et des lunes et ce jusqu'à l'année suivante...

 

A présent, mes bons amis, je vous quitte, et que les Eléments vous soient propices...

 

 


Retrouvez les deux premiers chapitres ici --> Les Chroniques 2012 

Commenter cet article