Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Rando d'Al Buga

30 Octobre 2011, 11:37am

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

vlcsnap-2011-11-01-12h28m21s117      En ce dernier dimanche d'octobre, je vous emmène au cœur de la Dordogne pour l'une des dernières randos de l'année dans le coin : au Bugue ou « Albuga » en occitan, d'où le nom de leur troisième randonnée. En plus d'un circuit pédestre, quatre circuits vtt sont proposés ce matin : 12, 20, 35 et 42. Sur place bien assez tôt, Damien et moi aurons largement le temps de nous inscrire, prêt à partir sur le grand circuit, même si l'on a entendu dire que la difficulté de cette rando était somme toute assez élevée. Nous verrons bien, comme on se dit toujours dans ces cas là : « ça pourra pas être pire qu'à Cahors ! ». Nous partagerons cette matinée avec Ludo et Nathalie ainsi que Stéphane. Le départ se tient au stade de rugby, et c'est fébrilement que nous attendons le feu vert, au milieu de quasiment trois cents vététistes. Enfin, le départ pour les participants au 42 est donné, sous un ciel encore incertain mais à la température idéale.

 

      Les premiers kilomètres nous font quitter le Bugue par la route avant de rapidement trouver un chemin de castine rendu légèrement glissant de la pluie de cette nuit. Il s'en est fallut de peu pour que j'aille gouter à la terre à maintes reprises ! Nous voilà tous en file indienne dans cette prairie encaissée entre deux collines, nous attendant à voir débouler un chevreuil après chaque buissons. Mais trêve de rêveries, la première montée pointe déjà le bout de son nez. Détail sympathique, chaque grosses montées est affublées d'un prénom masculin et dieu sait si on aura le choix en cette matinée vu le nombre de bosses que l'on va franchir ! Bref, sans être vraiment difficile, cette première côte donne cependant le ton et vu que l'on est encore tous en tas, pas simple de tout faire d'une traite sans poser le pied à terre de temps en temps. Un peu de route une fois en haut avant de dévaler un superbe single sur l'arrête d'une colline où le paysage nimbé de brume vous ferait presque oublier de regarder où vous mettez la roue ! Une bien belle descente technique où chaque geste doit être calculé minutieusement sous peine de passer par dessus bord !

 vlcsnap-2011-11-01-12h29m18s94     C'est un peu plus loin et sur le bitume que Stéphane et moi retrouverons nos deux comparses, juste avant de s'attaquer à une deuxième bosse, celle de « Lucien ». Le peloton ne s'est pas vraiment étiré, ayant même l'impression que l'on est plus nombreux que tout à l'heure. Il va s'en dire que sur une telle montée très étroite et glissante, le nombre n'est pas un avantage et le poussage de vélo est souvent de rigueur. Et une fois en haut, Damien et Ludo sont de nouveau partis en tête alors que Stéphane est encore derrière. Me voilà donc seul. Un peu de plat puis en avant pour une autre descente où l'ivresse de la vitesse me fera perdre un peu de ma vigilance sur ce parterre de feuilles où se dissimulent de sournoises ornières et autres cailloux. Enfin, le premier ravitaillement se dévoile, je vais y retrouver mes deux collègues et nous seront bientôt rejoint par Stéphane.

 

      On repart donc tous les quatre pour la seconde partie. Un peu de plat sur une piste assez large avant de trouver la montée de « Maurice » cette fois. Bien plus longue que les précédentes, avec ses interminables virages en épingle et ses passages bien plus techniques où les racines glissantes se partagent la tâche avec les pierres et les rochers. Mais le jeu en valait vraiment la chandelle vu le superbe point de vue qui nous attendait en haut. C'est sur l'autre versant de cette colline que nous allons trouver la première bifurcation des circuits où Damien nous attendait, de peur qu'on lui fasse un coup tordu en partant sur le 35 ! Bientôt rejoint par Stéphane qui commence à tirer la langue, nous redescendrons, non sans avoir assisté à une belle luge d'un participant, avant de retrouver une nouvelle montée dont j'ai oublié le prénom. Ma foi, entre montées et descentes ce matin, pas trop le temps de se reposer ! Peu technique celle-ci, c'est sur une large piste que nous remontons avant de redescendre pour retrouver enfin un peu de plat dans les plaines. Ludo et Damien sont partis devant, et je sais que je ne les reverrais pas, surtout que mon étrier arrière commence à déconner. Quand à Stéphane, je pense qu'il prendra la prochaine bifurcation pour finir sur le 35.

vlcsnap-2011-11-01-12h30m57s55      Je m'arrête, histoire de donner un tour de clé à cet étrier capricieux et repart rapidement. Le remède est pire que le mal vu comment le disque frotte maintenant contre les plaquettes ! Je décide quand même de faire un bon morceau de route ainsi. Et la dernière montée, celle de « Paul » se présente devant nous...

 

      Je pense que « Paul », on s'en souviendra souvent ! Et comme le soulignera Ludo à l'arrivée, heureusement qu'il n'avait pas de jumeau le fameux Paul ! Ce fut LA bosse de cette matinée, longue, sinueuse et que dire de ce passage qui « fait peur » selon les dires d'un participant poussant son vélo ! Pas longue l'escalade mais vraiment ardue ! Nous serons deux quasiment côte à côte à donner tous ce qu'on a pour éviter de poser les pieds ! Enfin, même si ça monte encore, c'est légèrement plus calme et c'est un peu plus loin que je vais prendre le temps de régler mon étrier correctement. J'en profite pour manger un bout, le second ravito tarde à se présenter ! Me voilà maintenant dans un groupe de 7 ou 8, lorsque ce fameux ravitaillement se dessine au loin. Une pause plus longue qu'à l'accoutumé, histoire de refaire le plein, dans une ambiance vraiment agréable. Me voilà donc fin prêt pour m'attaquer à la dernière partie de cette rando.

 

      Cette troisième partie sera nettement moins dure que tous ce qu'on vient de faire ! Il nous reste environ douze kilomètres et hormis la descente de « Jean-Phillipe », à la fois technique glissante et étroite, descente qui nous emmène d'ailleurs sur les chemins du retour, le reste fut relativement tranquille si on oubli les muscles qui commencent à tirer ! Je vais papoter un peu avec un gars du club de Belves parti lui sur les 35 que je vais distancer un peu plus tard lors d'une bifurcation de circuit pour le retrouver juste avant l 'arrivé ! Nous allons passer non loin des Etangs du Bosc où nous avions l'habitude d'aller, mais pour une toute autre distraction ! Haa, comme un plongeon dans une piscine serait agréable en ce moment même ! Bref, chassons ces idées pernicieuses de notre esprit et pensons à la pression bien fraîche qui nous attend à l'arrivée ! Arrivée qui n'est d'ailleurs plus très loin et où Ludo et Damien, sur place depuis une petite vingtaine de minutes ont déjà attaqué la bière !

 

vlcsnap-2011-11-01-12h32m02s193      C'est sous l'arche de départ que l'on nous retire les plaques et qu'on nous offre une bouteille de vin. On termine cette saison de rando en apothéose ! Quasiment trois heures de pédalages pour 42 kilomètres et 1200 mètres de dénivelé positif, c'est pas mal ! Que du bon ce matin et en plus les douches du stade sont dispos, que demander de plus ? On retiendra deux choses :

  • un tracé superbe se dessinant ainsi : plat sur 2-3 kilomètres – successions de montées et de descentes à n'en plus finir – et plat sur 2-3 kilomètres.

  • Et des noms pour chaque bosses, c'est original !

 

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • une bouteille de vin en cadeau

  • des montées et des descentes avec des prénoms

  • de bon passages techniques

 

On a moins aimé :

  • ben je vois pas en fait !

 

Circuit : 42 kms / Durée : 2h55 / Moyenne : 14,3 kms/h

 

 


 

Commenter cet article