Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Randonnée à Monsempron-Libos

22 Mai 2011, 16:37pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

      Nouvelle rando au programme aujourd'hui, celle de Monsempron-Libos. Ne pouvant y participer habituellement cause de boulot, c'est une aubaine qu'ils en aient changé la date cette année. Nous sommes plutôt nombreux de notre groupe à se retrouver sur place : Micka, Fred, Stéphane, Bernard, Etienne, Ludo, Nathalie et Guy. Le ciel est couvert, tant mieux, on va éviter les chaleurs des jours précédents. Beaucoup de monde sur la ligne de départ alors que nous partons pour le grand circuit, celui de 43 kms annoncé comme difficile. Ce fut vrai.

 

      Nous démarrons en direction de Condezaygues, me retrouvant un peu DSC00739en retrait par rapport à mes collègues. Et c'est pas la première montée qui va me permettre de rattraper mon retard. Il a fallut que je déraille au mauvais moment, m'obligeant à laisser passer pas mal de vtt-istes avant de trouver une occasion de continuer sur ce chemin assez étroit. Pas grave, je rattrape Guy que je finis par dépasser avant de trouver un single des plus jouissifs au milieu des châtaignés. Un très bon passage qui change des prés de la semaine dernière ! Nous ne sommes pas encore à quinze bornes que le premier ravitaillement pointe le bout de son nez. Pas de tête connu ici, ils doivent déjà être loin devant... Je m'octroie donc une petite pause.

 

      Pour l'instant, c'est un circuit plutôt roulant auquel nous avons droit, alternant intelligemment portions boisées et prairies. Le ciel est toujours couvert, ce qui rend la température agréable et fort heureusement vu la suite qui nous attend.

      Je repars après avoir fais le plein de vitamines, en direction de Gavaudun. Sur ma route, je vais trouver une ancienne connaissance, faite lors de la rando de St Aubin de Cadelech l'année dernière. On va donc rouler ensemble un bon moment. On longe maintenant le gigantesque lac de Cuzorn, sur les berges duquel je vais me prendre une petite gamelle, la faute à une ornière mal négociée. J'ai malgré tout tôt fait de rattraper mon collègue alors que l'on s'attaque au coupe feu qui remonte sur Gavaudun. Et quand je dis qu'il remonte, c'est pas des paroles en l'air ! C'est la première fois que je le prenais dans ce sens, l'ayant toujours descendu par le passé, et je dois dire qu'il donne pas mal dans la difficulté. On redescendra ensuite sur Cuzorn et nous trouverons le deuxième ravito au bout d'une côte une nouvelle fois laborieuse.

 

      3 Rejoint par Nathalie alors que nous remontons en selle, la suite du circuit sera comme annoncé : difficile. Nos compteurs indiquent vingt cinq kilomètres, et autant dire que ceux-ci furent une partie de plaisir comparés à la suite. Commençant à fatiguer, je laisse partir mon collègue, sachant pertinemment que je n'arriverais pas à tenir son rythme. C'est donc seul que je continue, alors que le chemin nous fait remonter vers Pepeyrou avant de redescendre pour remonter pour redescendre et ainsi de suite sur les vingts derniers kilomètres. Une vrai séance de montagnes russes, où aucun passage ne permettaient de vraiment se reposer, les descentes étant des plus techniques et les montées des plus raides. J'imagine que les organisateurs ont pris un malin plaisir à dessiner ce circuit.

      Alors que la moyenne baisse sensiblement, la descendante qui suit n'ai pas des plus simple. Un chemin bardé de cailloux bien casse gueule, et comme le soulignera Fred à la fin, c'est plus le vélo qui commande à cet instant que le pilote, qui lui est entrain d’espérer de pas prendre une mauvaise trajectoire le faisant finir les quatre fers en l'air. Non loin de Condat, le parcours n'en est pas plus calme pour autant. La montée suivante est un vrai supplice, alors que la descente qui s'en suit vous fait vous cramponner aux poignées. On traverse Fumel pour rejoindre le Lot.

 

      La fin sera nettement plus calme. Les cuisses et les mollets commencent à faire mal, et chaque tour de pédale est calculé. On longe les rives du Lot un bon moment avant d'arriver à Libos. Finalement, la dernière ligne droite se fera en côte, finissant d'épuiser le peu de ressources qu'il nous reste...

 

      C'est clair, j'ai pas éclaté les records de moyenne ce matin avec mes malheureux 15 km/h. Mais quelle difficulté ! Une première moitié qui vous met en jambes et une deuxième qui vous achève sans concessions ! Pourtant, quel magnifique parcours ! Ajoutez-y un bon nombre de participants et une ambiance du tonnerre, et vous obtenez une randonnée avec un grand R ! Bien sur, Micka et Fred sont déjà arrivés depuis un petit moment déjà, ainsi que Stéphane et Ludo. Mais le principal n'est-il pas de finir « sa » rando, en s'étant dépassé et en ayant apprécié chaque virages, chaque paysages ou chaque rencontres ? Voilà pour moi l'essence même du vtt, ce qui fait que chaque dimanche, même si mes jambes sont à la traine, je me lève avec des étoiles dans les yeux en passant à la matinée qui arrive.

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

Circuit : 46 kms / Durée : 3h / Moyenne : 15kms/h

 

 

Commenter cet article

fred 23/05/2011 20:32


la dernière phrase est très belle tu ma presque mis une petite larme au yeux. comme
d'ab super commentaire ta raté ta vocation


Piw 23/05/2011 22:03



merci ! Je sais pas où je suis allé la chercher cette phrase mais je trouve aussi quelle sonne bien, toute modestie gardée.