Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Randonnée à Montayral

11 Avril 2010, 21:07pm

Publié par Piw

 

        Bonjour à toutes et à tous !

       

        Après une semaine sans vtt, le temps étant pas vraiment terrible et un vélo qui déconnait un petit peu (mais si, rappelez-vous, la remorque de 500kg de la dernière fois...), nous voilà en ce dimanche partis pour une randonnée organisée à Montayral, par le PechBike Club, un des plus gros club de vtt du coin. Y ayant participé l'an dernier, elle reste dans mes souvenirs comme une rando avec un grand nombre de participants, aussi bien en vélo qu'à pieds, ajoutez à cela une bonne organisation et un parcours vraiment sympathique. Micka et moi étions donc en terrain plus ou moins connu, curieux de voir les nouveautés que les organisateurs allez pouvoir apporter...

        Sur place vers 8h15, nous retrouvons Franky et Franck, un voisin du frère à Micka (ça pas être simple pour les interpeler...^^') et nous allons tous les quatre nous inscrires. Il y a déjà du monde malgré l'heure, le départ n'étant donné que vers 9h. Cinq euros l'inscription au lieu de six, c'est la première fois que notre licence nous sert, ça s'arrose, on vient de gag,ner un euro ! Près de 200 vtt attendent le départ, avec nous quatre en plein milieu du tas, j'aime pas trop ça partir tous les uns contre les autres... Quelques minutes avant le coup de sifflet, nous apercevons Canard et Stéphane, tout deux un peu à la bourre. En tout cas, première nouveauté, on part à l'inverse de l'année dernière, cool ^^' !

 

        Ça y est, le départ est enfin donné après un charabia incompréhensible d'un organisateur dans son micro. On verra par la suite qu 'on aurait du lui prêter plus d'attention... M'enfin, on démarre doucement, essayant plus de ne pas rentrer dans quelqu'un que de se concentrer sur le parcours, même si pour l'instant il n'est question que d'une côte plutôt raide pour un départ et sur la route de surcroît. Une fois en haut, les premiers doutes quand à l'itinéraire surgissent. En effet, face à nous, un coupe feu qui descend balisé par des fanions bleu et à notre droite, la route qui continu marquée d'un panneau « Aller ». Bête comme les moutons de Panurge, nous suivons la majorité des vtt-istes qui emprunte la route, les quelques qui ont commencé à descendre se ravisent et remontent. Loin d'imaginer qu'on était déjà dans l'erreur, nous suivons maintenant un chemin rocailleux avant d'attaquer la première descente de la matinée. Micka en tête, et moi juste derrière, je trouvais que je prenais pas mal de vitesse tout en assurant la descente, content de moi quoi, quand le Franky me déboule par la gauche comme un tabanard, me faisant redescendre de sur mon nuage... Descente bien sympa malgré tout, avant de se faire un peu de plat pour renchaîner par une côte plutôt longue mais assez simple si l'on excepte l'obligation de casser son rythme à cause du gars de devant qui avance pas ou qui se vautre lamentablement...

 

        Micka et Franck sont devant lorsque nous arrivons au bout de nos efforts. En plus, je me rends compte que mon compteur déconne à nouveau comme à Lalinde, avec déjà douze kms d'affichés pour les quatres petits malheureux que nous venons de faire. Allez, pas grave, je tente quand même de le remettre à zéro même si cela ne va rien changer pour la suite... Toujours plus ou moins tout les quatre ensemble, nous continuons le circuit, majoritairement composé de castine pour l'instant avant de se faire une petite côte et une pause pipi au sommet, histoire d'attendre Franky. Nous ne restons pas longtemps sur la route et bifurquons sur la droite à travers bois par un sentier plutôt sympa slaloment entre les arbres. Une fois au fond, entre deux collines, le doute s'empare à nouveau de nous, avec deux choix comme lors du départ... Plutôt mal branlé leur balisage tout de même, c'est vraiment pas facile de s'y retrouver et aucun effort n'a été fait pour différencier sans erreurs possibles les circuits vtt de celui des pédestre. Un très mauvais point quand même... On décide donc de suivre ces flèches marquées d'un « Aller », attaquant un chemin plutôt raide, étant par endroit obligé de déchausser tant les cailloux sont roulants...

        Quelques kilomètres plus loin nous arrivons à Mauroux que nous ne faisons que contourner pour dévaler maintenant un chemin de castine où Micka et moi allons faire une course de malade... Quelques maisons plus loin, nous voilà maintenant descendantr à travers un pré avant de rattaquer une nouvelle grimpé, où étant dernier sur la descente, je profite de mon élan et dépasse facilement Franky au début de la côte avant de rattraper Micka et Franck puis de slalomer entre mes deux collègues pour finalement les dépasser eux aussi et arriver prem's en haut ^^' Bon, je m'y suis tué les jambes, mais ça en vallait la peine rien que pour voir la surprise sur leurs visages ^^' Mon petit moment de gloire à moi !! C'est pas tout, faut reprendre son souffle et continuer cette rando sur laquelle nous avons quand même un bon rythme. A nouveau un petit coupe feu bien sympathique et plutôt plat avant de retrouver la route pour une grimpé plutôt ardue. Un peu plus haut, on bifurque à gauche sur un espèce de sentier de chevreuil traversant un pré plutôt pas terrible, rempli de trou et de bosse pour finalement se retrouver à Mauroux et donc cette fois-ci au ravitaillement.

 

        Pas mal de monde est déjà sur place et après quelques oranges et autres sandwichs, nous voilà repartis. Nous sortons de Mauroux lorsqu'une nouvelle fois, le balisage n'est pas très clair... On décide de suivre un vélo que nous apercevons au loin. Bien mal nous en pris, car non content de s'être déjà trompé de circuit à plusieurs reprises, nous voilà maintenant sur le bitume pour trop de kilomètres à notre goût... Et lorsque nous arrivons enfin à une bifurcations qui va nous permettre de retrouver des chemins, on réalise que nous ne sommes plus qu'à quelques kilomètres du départ... A peine 25kms au compteur, on pense et on espère que les organisateurs vont nous faire contourner l'arrivé par le biais d'une grande boucle de 20kms. N'y croyant quand même pas trop, on grimpe maintenant par ce chemin poussièreux à vive allure, Micka, Franck et moi devant, Franky étant un peu plus en retrait.

        Pourtant, après plusieurs centaines de mètres de cette côte bien difficile, nous voilà bel et bien revenu à notre point de départ comme nous le craignons... Nous ne sommes évidemment pas les seuls, et tout comme nous, la majorité des autres participants avec qui nous discutons trouve on manque certain de sérieux dans le balisage tant celui-ci était maladroit. Après 25kms donc, la plupart des vtt-istes rentrent dépités vers l'arrivée alors que un avec qui nous pédalions depuis un petit moment connait bien le coin et sait par où rattraper le balisage un peu après Mauroux. Pourquoi pas après tout, histoire de pédaler un peu plus même si on sait pertinament qu'on atteindra pas les 45kms prévus...

 

        Nous voilà repartis par la route sur les hauteurs de Lagrolère avec une putain de vue panoramique vraiment impressionante. Toujours sur la route nous descendons à vive allure avant de retrouver une côte puis le balisage sur notre gauche le long d'un chemin castiné. Sans attendre nous reprenons le cour de cette rando en dévalant comme des malades ce superbe chemin, traversant une route pour mieux s'enfoncer dans les bois. Nous sommes toujours tous les quatre ensemble, accompagné par deux autres participant lorsque nous attaquons un chemin vraiment raide dont la plupart finira à pieds, le vélo sur l'épaule. Le décor change, et c'est maintenant à flan de colline au milieu des rocaille que nous pédalons, faisant une courte hâlte pour faire la deuxième vidéo de la matinée où la tentative de Franky pour monter cette espèce de marche-rocher échoua de peu. Petite vu sur le Lot et Soturac avant de repartir de plus belle histoire de rattraper le Micka parti seul devant. Une descente de malade nous attendait juste après par un chemin longeant un pré où j'établi le reccord de vitesse de la matinée avec 56km/h au compteur contre 55,9km/h pour Micka ! A cheveux, mais c'est moi qui gagne ! Et grâce à l'élan acquit par cette descente, la côte suivant n'est qu'une formalité, faut dire aussi qu'elle n'était pas bien longue...

        La suite nous proposera une descente courte certe mais vraiment raide au point que Micka et moi la descendrons à pied, histoire de pas glacer les plaquettes plus qu'elles ne le sont (huumm, faut bien trouver un prétexte...). Et après un sentier au milieu d'une haie de buis assez original, nous sortons finalement de la campagne pour un petit patelin, nous finirons cette « pseudo-rando » par une dernière montée bien difficile au vu des cailloux qui parsemaient le chemin. Micka et Franck seront les premiers en haut, les rattrapant quelques secondes après, suivit un peu plus tard par Franky.

 

        Nous voilà donc de retour près des voitures après seulement 32kms... Pour un gros club comme celui du Pech, ce fut un sacré raté tant le balisage était mal fichu, impossible de pouvoir faire la différence entre les vélos et les marcheurs, un comble quand même quand on sait que plusieurs randonneurs doivent se croiser. Vraiment très déçu par cette rando qui nous avait pourtant laissé un bon souvenir l'année dernière. En espérant que les organisateurs corrigeront le tir pour l'année prochaine, ce qui je pense sera fait vu le nombre de participants qui se sont plaind... Je reste quand même bien content de moi, ayant réussis à plus ou moins tenir le rythme de Micka et Franck, ce qui me vaudra la place tant convoitée d'homme de la matinée !!

 

Résultats des courses :

 

  • Kilométrage : 32 kms

  • Durée : Micka (~2h) - Franky (~2h) – Franck (~2h) - Piw (~2h)

  • Moyenne : Micka (16 km/h) – Piw (16 km/h)

  • Vitesse Max : Micka (55,9 km/h) - Piw (56 km/h MOUHAHAHAHA !!!)

  • Gamelles : Ben personne dis donc, c'est bien triste l'histoire...

  • L'homme de la matinée : Allez, tant pis pour les autres, c'est à mon tour cette fois. Je m'auto-proclame donc l'homme de la matinée ! Surtout pour cette côte où j'ai doublé tout le monde sans qu'ils ne me voient venir !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une autre sortie !

Votre serviteur, Piw

 

DSC00502DSC00503DSC00504DSC00505DSC00506DSC00509DSC00510DSC00515DSC00516DSC00517DSC00518

Commenter cet article