Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Randonnée à St-Martin-le-Redon(46) du 10 mars 2013

15 Mars 2013, 20:36pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

vlcsnap-2013-03-15-21h31m30s135      La moitié du mois de mars approche, déjà, et n'avons pour l'instant participé à aucune randonnée. Cela va être chose faite ce matin, avec celle organisée à St-Martin-le-Redon. Ce n'est que sur le tard que nous allons apprendre son existence, aucune publicité n'ayant été faite. Originellement réservée aux chevaux, les organisateurs décidèrent cette année d'y rajouter les marcheurs et les vtt. Une très bonne idée, surtout que ce coin là n'abonde pas de randonnées organisées, mais vite mise à plat par une publicité inexistante, à tel point que même la mairie n'en était point au courant ! C'est fort dommage de se donner tant de mal à organiser une telle manifestation si on ne fait un minimum de nécessaire pour faire venir les gens... M'enfin, nous serons trois vtt ce matin, Guy, par qui nous avons appris l'info, Franck, et moi-même, et c'est tout ! Ha si, deux marcheuses et par contre un bon paquets de cavaliers. Nous sommes sur place vers huit heures trente et après s'être acquitté des huit euros pour l'inscription, nous débutons cette matinée, sous un ciel chargé duquel s'échappe quelques gouttes d'eaux qui viennent rafraîchir une atmosphère déjà bien humide.

 

      Trente cinq kilomètres au programme, va pas falloir se la jouer conquérant, surtout vu toute l'eau qui est tombée la nuit passée. Les cinq premiers kilomètres mettent dans l'ambiance, une large piste mais qui monte, qui monte, et ce sur ses cinq kilomètres. Nous suivons le GR36 jusqu'à Gendrou, où nous allons retrouver des chemins plus sauvages, mais qui ne cesseront de monter pour autant. La légère pluie du départ a cessé depuis un petit moment déjà, et malgré le passage de quelques gros nuages, cette matinée promet d'être ensoleillée et agréable. Nous voilà à présent sur les hauteurs de Sauveterre et du Ténément du bois Redon. Le chemin retrouve un semblant de calme, et même si cela ne monte plus, la boue est bien présente et certains passages sont vraiment bien chargés en gadoue. Les vélos se perdent sous une bonne épaisseur de terre, et il n'est pas rare de partir en vrille sur ce terrain plus qu'incertain. On roule encore quelques kilomètres au plat, alternant pistes et bitumes. Et lorsque nous arrivons à Le Pouget, les choses sérieuses reprennent. Jusqu'à La Thèze, courtes descentes et montées un peu plus longues vont se succéder au milieu des bois. Enfin, profitant du paysage qui se dévoile sous nos yeux, nous entamons la longue et glissante descente le long de la Combe Nègre, qui va nous mener tout droit jusqu'au ravitaillement.

      Un grand choix de victuailles plus appétissantes les unes que les autres nous attendent ici bas, et la gentillesse et les sourires des bénévoles et organisateurs présents ne gâchent en rien ces quelques minutes passées à se restaurer.

 

      Nous voilà à la moitié du parcours, et vu l'endroit où nous nous trouvons, la suite risque de ne pas être de tous repos ; plantons le décors : on ne peut pas être plus bas ! Où que se pose votre regard, il ne trouve que de larges et hautes collines, vous faisant sentir vraiment minuscule. Il faut pourtant reprendre la route, et les kilomètres qui suivent la pause sont fort roulant et ceux-ci seront bien les seuls de cette matinée ! Nous longeons le ruisseau La Thèze à vive allure, dominé sur notre droite par les flans d'une vaste colline où la mousse et le buis sont à l’œuvre depuis des vlcsnap-2013-03-15-21h29m16s55centaines d'années pour donner aux environs une perpétuelle couleur verte. Nous finissons au bout d'un petit moment par trouver le GR652, signe que nous sommes sur le chemin du retour. Nous nous en doutions depuis un petit moment maintenant, c'est qu'il fallait bien finir par remonter à moment donné et quitter ce vallon d'une tranquillité pourtant apaisante...

      La montée s'annonce longue, et bizarrement, la terre semble ici bien plus sèche que tout à l'heure. Une difficulté de moins, rapidement remplacée par une autre : les cailloux... Ceux-ci sont de plus en plus nombreux au fur et à mesure de notre lente progression, si bien qu'aucun de nous trois ne parviendra en haut sans poser au moins une fois les pieds à terre. Pas de gros changements sur cette deuxième moitié du parcours, toujours autant de boues et de flaques lorsque nous voilà revenu sur les hauteurs, même si dans l'ensemble, le rythme est assez élevé. Nous allons longer les flans du Pech Martel pour le plus beau et le plus jouissif passage de cette rando. Un single qui porte vraiment bien son nom, perdu entre deux très anciens murs et qui descend sur une bonne distance ! L'heure est à l'amusement, vitesse, technique, slalom entre les arbres qui ont poussé en travers du chemin, bref, toute la fatigue accumulée jusque là semble s'évanouir en quelques instants ! Et la majorité des chemins nous ramenant jusqu'à Montcabrier seront du même acabit, descentes techniques par de superbe singles et montées courtes mais bien abruptes.

      Et c'est d'ailleurs lors d'une de ces fameuses montées que Franck va nous prouver qu'il est vraiment le maître es-gamelles ! Après celle plutôt spectaculaire de cet été, le voilà de retour avec une chute toute en finesse où il donne l'impression de détailler point par point la méthode idéale pour chuter sans se faire mal. Et une roulade plus loin, c'est juste devant ma roue qu'il s'immobilise, alors que nous éclatons tous deux de rire, bientôt rejoint par Guy !

 

vlcsnap-2013-03-15-21h30m41s151      Nous arrivons à présent dans Montcabrier, et le tracé nous fait partir sur un chemin réouvert cet été, évitant ainsi de nous faire rentrer par le GR maintenant bien connu. Heureux de pouvoir enfin découvrir ce chemin, nous allons vite déchanter quand à la faramineuse montée qui nous attendait après cette descente bien technique ! Une ascension longue, ardue, presque pénible même à pied, mais compensée par un décor enchanteur, buis, vielles ruines, bref, du très beau. Et alors qu'il nous semble enfin apercevoir les hauteurs, c'est pour mieux redescendre vers Massac avec à nouveau un lieu semblant sortir tout droit des légendes Arthuriennes ! D'anciennes fontaines, des murs formant des terrasses autrefois cultivés, et des arbres ajoutant au décor cette touche moyenâgeuse, voilà de quoi conclure cette rando de fort belle manière !

      Enfin, nous voilà de retour après trente-cinq kilomètres au compteur qui ne furent tout de même pas de tous repos, mais quel pied ! Un tracé superbe, un émerveillement de tous les instants et une variété impressionnante de chemins et sentiers ! Ajoutez à cela une bonne humeur communicative de l'organisation et vous obtenez une matinée digne de bon jus d'orange : le plein d'énergie et de vitamines pour la semaine à venir !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • un tracé extraordinaire

  • une organisation à la bonne humeur communicative

 

On a moins aimé :

  • pas du tout de pub, donc aucun vtt hormis nous trois

  • huit euros, peut-être un poil cher

     

Circuit : 35 kms / Durée : 2h30 / Moyenne : 14,3 kms/h / D+ : 721

 

 

Commenter cet article

bruno 17/03/2013 15:55

ok pour la topo de Garmin,
tu peux me passer ton adresse mail perso, j'ai quelque chose de perso à te dire ?

bruno 16/03/2013 23:06

Je confirme, il est tip top comme GPS j’ai le même !
Je ne pense pas que ce soit un défaut qu’il n’est pas tactile ça évite (à la longue) de rayer l’écran avec les gants ou les doigts, c’est mon avis…
Dis-moi, au niveau topographie tu à laquelle ?

Piw 17/03/2013 15:23



Niveau topographie, j'ai juste, pour l'instant, une zone de 1500km² autour de chez moi que j'ai acheté sur le site de garmin. Il s'agit du carte IGN, ce qui me suffit pour mon utilisation.
150euros la région sud-ouest, ça fait un peu cher d'un seul coup...



bruno 16/03/2013 00:00

Slt Piw,
Beau CR comme d’ab.
Dommage qu’il n’y a pas eu de pub pour cette rando. (3 vtt c’est peu)
Je vois sur la vidéo que t’as changé de GPS ou je me trompe ?
On dirai un Garmin et plus précisément un Etrex, non ?

Piw 16/03/2013 21:14



Salut, merci pour le compliment ! En effet, j'ai bien changé de GPS, c'est le Garmin Etrex 20 et il est bien plus pratique que le Keymaze ! Seul défaut, il est pas tactile, c'est pas toujours
évident pour naviguer tout en roulant, mais niveau lisibilté, c'est le top !