Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Sortie à Laroque-des-Arcs

27 Novembre 2011, 21:03pm

Publié par Piw

Bonjour à toutes et à tous !

vlcsnap-2011-11-28-21h56m36s242.png    Aujourd'hui, dernier dimanche de novembre, Ludo nous propose une sortie à Cahors afin de rouler sur des chemins que l'on avait énormément apprécié cet été lors de deux randos mémorables. C'est sous la direction d'un de ses amis, Adrien, et accompagné de Nathalie et Romain que nous sommes tous sur place vers 11 heures du matin. Les casse-croutes sont prêts au fond des sacs, autant dire que ce dimanche tout entier va se dérouler sur la selle ! Un petit café offert par notre hôte et on démarre vers 11h30 de la place d'un charmant petit village située juste après Cahors : Laroque-des-Arcs.

    Les cinq ou six premiers kilomètres sont on ne peut plus roulant, alternant routes et larges pistes. Le temps est vraiment frisquet et la brume ambiante n'arrange vraiment pas l'affaire. Adrien nous promet que la première côte va vite nous réchauffer ! Et il n'a pas tort ! Une longue et large piste jonchés des sempiternels cailloux qui font de cette région ce qu'elle est. Non que la montée soit très raide, mais les cailloux glissants et sa relative longueur ont rapidement fait monter la température ! Sur les hauteurs du quercy, nous dominons des vallées que l'on devine superbes, toutes enveloppées qu'elles sont de leur manteau de brumes. Nous longeons l'autoroute avant d'avoir à faire à deux petits raidillons et dont la descente vu d'en haut promet d'être mouvementée ! Je ne me risque pas à descendre le premier sur le vélo vu l'affaire, alors que la plupart de mes collègues y parviendront avec plus ou moins d'assurance. Quand au second, va bien falloir que je me lance, et je me demande encore comment j'ai pu arriver en bas en entier vu les mouvements plus que bizarre que prenait ma roues avant à quelques mètres de l'arrivée. C'est pas bon pour le cœur des trucs comme ça !
    Le calme des quelques kilomètres suivant sera bienvenue. Un superbe single dévalant un coteaux au milieu des genêts et autres arbustes à épines. Vraiment sympa, si on le compare à la suite ! Depuis ce jour, nous aurons une toute autre vision des termes « petites marches ». De gros rochers en pleins milieu du tracé qui forment, c'est vrai, de primitives marches que notre guide se joue avec aisance alors que nous, nous passons le plus clair de notre temps à porter le vélo histoire de pas finir aux urgences ! On joli vol plané de Damien, plus de peur que de mal, aura vite fait de consumer le peu d'ardeur qu'il nous restait ! Cela dit, le paysage est superbe et l'ambiance est à la rigolade.

vlcsnap-2011-11-28-21h58m22s41.png    Nous voilà maintenant plus dans notre élément, avec ce single que l'on a déjà fait lors de la Saint Michéloise et qui vous couvre tout du long d'une multitude de buis dont la fraicheur n'est pas vraiment la bienvenue en cette saison ! On remonte sur les hauteurs où nous allons nous poser pour manger lorsque nos compteurs atteignent à peine les vingt kilomètres. Le brouillard ne se lève toujours pas, et l'air est toujours aussi glacial. Heureusement, le pâté fait du bien par là où il passe, manquait juste un verre de rouge pour parfaire le tableau ! Pourtant, c'est déjà l'heure de repartir. Un peu de hors-piste pour la suite de l'après-midi, et toujours ces fameuses « petites marches »...
    La descente est superbe et les falaises qui nous font faces sont magnifiques. Mais le plus important est surtout de regarder où mettre les roues ! En plus des cailloux, le sentier que l'on suit est en balcon ET en devers, de quoi donner le vertige au moins courageux... Mais une fois en bas, c'est encore une fois du pur bonheur pour les yeux ! Cette route encaissée entre deux falaises, pour un peu, on se croirait à la montagne, en témoigne les cloches d'un troupeau de moutons ou de chèvres.
vlcsnap-2011-11-28-21h57m08s51.png    La suite est un peu plus roulante, pas de quoi faire remonter la moyenne cependant. Mais c'était sans compter sur LA montée de la matinée, une grimpette vraiment ardue où les paroles et les vannes n'avaient pas leurs place. On domine le Lot qui serpente en contrebas depuis des temps reculés. Mais comme souvent aujourd'hui, le tracé nous ramène aux cailloux et autres virages très serrés. Ludo le fait si bien remarquer, va bientôt falloir sortir les cordes pour descendre en rappel ! Cette fois-ci, Adrien prit un malin plaisir à nous faire découvrir un sentier, superbe au demeurant, mais quasiment impossible à descendre d'une traite sur le vélo, pour nous tout du moins. On est pas coupé de mouflon... C'est donc doucement, assurant le moindre pas et sans regarder en bas qu'on va terminer les uns après les autres la descentes à pic de cette falaise. Ben mon vieux, c'est clair, c'est une toute autre facette du vtt qu'on découvre, et faut avouer que sans l'entraînement à ce type de pratique, ça fait quand même pas mal monter l'adrénaline !

    L'heure tourne et va pas falloir se faire rattraper par la nuit ! C'est donc d'un commun accord, et après une longue montée à travers bois, qu'on décide de rentrer par la route histoire d'assurer le retour sans jouer les aventuriers. Il reste quand même une quinzaine de bornes, mais fort heureusement, nous allons rouler dans la vallée à trente kilomètre heures de moyenne environ. On ne va donc pas mettre longtemps pour revenir à Laroque-des-Arcs après quand même 47 kilomètres ! Il est presque cinq heure alors que le soleil daigne enfin, mais un peu tard, montrer la pointe de quelques rayons.

vlcsnap-2011-11-28-21h59m20s99.png    Et bien, on croyait en avoir vu pas mal sur les randos du Lot, mais on est finalement très loin du compte ! C'est sur, c'est un terrain de jeu idéal pour qui est originaire du coin et qui n'a de cesse de rouler au milieu de tels décors ! C'est une autre histoire pour nous qui sortons de nos forêts, plus habitués aux racines et aux feuilles qu'aux énormes blocs de roches. Pourtant, c'est une autre face du vtt et que l'on aime ou pas on ne peut nier que ce sport est riche d'une étonnante diversité où chacun y trouve son compte et le fait partager aux autres avec forces et passions. Donc, pour cette journée que l'on ne va pas oublier de si tôt, merci ! (Et ne jamais croire un lotois quand il vous dit : « mais si, ça passe ! »)



Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

Votre serviteur, Piw

Circuit : 47,5 kms / Durée : 3h10 / Moyenne : 14,8 kms/h

 

 


 

Commenter cet article