Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Sortie de Blanquefort vers Saint Front et de Lauze vers La Sauvetat

2 Octobre 2011, 20:17pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

      En ce dimanche, j'ai prévu un tracé d'environ quarante kilomètres autour de Blanquefort. Damien, Ludo et Nathalie me rejoindront. Le rendez-vous est donné vers 8 heures à l'église de Blanquefort, histoire de pas partir trop tard vu qu'il doit faire encore bien chaud pour la saison. Et c'est un peu avant 8h30 que nous démarrons, alors que les rayons du soleil viennent à peine de sortir de leur longue nuit.

 

DSC00787      Nous empruntons le GR bien connu qui remonte vers la Croix de Veyrine et continuons tout droit en direction de Lavaur. Nous n'irons pas jusqu'à ce petit village au charme certain mais descendrons par Soucial où une espèce de boule de poil marron à quatre pattes va décider de me courser avec, je présume, la forte envie de me croquer un mollet... Heureusement, mes trois collègues arrivant derrière l'en dissuaderont. On poursuit sur ce single à l'ambiance quercynoise qui redescend sur Fonsalade et qui est bien connu pour ses cailloux soi-disant confortable et ses virages en épingle. Damien en fera d'ailleurs les frais après m'avoir doublé comme une bombe dans l'espoir de rattraper Ludo partit devant. A pour le rattraper, il va le rattraper, là n'est pas le problème. Il y arrivera tellement bien que prit dans son élan il va être obligé de freiner du frein avant, je vous laisse imaginer la suite : le vélo carbone, droit comme un « i »sur la roue avant avec un Damien allant embrasser la roue arrière de Ludo avant de faire une grosse pirouette à l'image de sa monture. Tout deux vont finir chacun de leur côté. Arrivant derrière, la chute est impressionnante, surtout par ces cailloux. Heureusement, plus de peur que de mal, et si ce n'est quelques éraflures et autres hématomes, notre fou du volant sans tire plutôt bien. Une rapide inspection de la bécane nous pousse à croire que tout est ok également, mais les douleurs internes ne se voient pas à l'extérieur, la suite va nous l'apprendre...

 

      Nous traversons Fonsalade et continuons en direction du château de Sauveterre et sa côte assez sympa. De là, direction le Moulin de Redon où l'ambiance nous rappellera une nouvelle fois le Lot avant de s'enfoncer dans un sous bois bien de chez nous et de retomber au dessus des lotissements de Sauveterre. Petit single qui rejoint l'école et un peu de route pour la suite. On se fera une bonne côte avant de faire une pause sur les hauteurs de Lastreilles.

      On repart, nos compteurs n'étant plus très loin des vingts kilomètres. On traverse Lastreilles afin de rattraper Badet. On y parviendra par un nouveau chemin qui ne demanderai qu'à être nettoyé. Vient ensuite le magique single de Péchabot et son fameux petit fossé final. On continu à vive allure, lorsque CRACK ! Un bruit pas vraiment normal que vient d'émettre le vélo à Damien juste avant de sortir du bois et d'apercevoir l'usine Marty. Pas bon signe l'affaire. La gamelle de tout à l'heure a laissé des traces, et quelles traces ! Ni plus ni moins que l'axe du pédalier complètement fendu sur toute la longueur. Ça faut le faire... Fin de notre sortie du coup, laissant Damien sur place pour aller chercher une voiture afin de le ramener.

 

 DSC00786     C'est donc le lendemain que je décide en fin d'après-midi de conclure cette boucle histoire de voir ce que ça donne. Je pars de chez moi vers 16h30, bien qu'il fasse encore chaud. J'ai tôt fait de rattraper Saint-Front et en avant pour la côte de chez Marty ! Une épreuve somme toute bien corsée. Je rattrape ensuite la Sauvetat par la route, un peu trop de bitume d'ailleurs à mon goût. Direction ensuite Nogarède et la descente jusqu'à Pécette. Pas simple en temps normal, les feuilles qui commencent à tomber n'arrange pas vraiment l'histoire. Prudence, va pas falloir se la jouer à la Damien ! Une fois en bas, je renquille pour la non moins célèbre côte du Muguet. Tranquillement je monte, faut dire aussi que j'ai pas beaucoup de bornes dans les pattes ! Et me voilà de retour après une bonne heure.

 

      En somme, une bonne boucle qui doit avoisiner les 45 kilomètres si on y fait quelques petites modifications. La dernière partie que j'ai fait tout seul doit faire bien mal après plus de vingt kilomètres dans les pattes. Nous terminerons par une petite pensée pour le pédalier à Damien...

 

Circuits cumulés : 42 kms / Durées cumulées : 2h47 / Moyenne : 14,3 kms/h

 

 


 

Commenter cet article