Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

La Pomponnaise 2012

27 Mai 2012, 16:47pm

Publié par Piw

vlcsnap-2012-05-29-21h26m00s69Bonjour à toutes et à tous !

 

     Comme les années passent vite ! Nous voilà déjà revenu au mois de mai et surtout, nous voilà déjà à la date de la Pomponnaise ! Quatrième année que je vais y participer, l'une des plus belles randos du coin à ne surtout pas manquer ! Cette saison, quatre circuits vtt au programme : 63, 33, 31 et 18. Un découpage bien étrange même si cela s'explique par le choix de proposer le grand circuit en deux boucles différente. Étrange donc, surtout vu le prix de l'inscription qui est quand même de 12 euros, que nous n'ayons pas droit à un circuit intermédiaire dans les 45 kms... Malgré tout, on décide avec Damien d'essayer de boucler le 63. En plus de cela, c'est un long week-end de trois jours qui se déroule à Saint Pompon puisque l'on y retrouve les compétitions de la 2ème manche de la coupe de France.

     Debout à six heure moins le quart, outch, le départ étant à 8 heures, re-outch. Au moins on partira à la fraîche ! Nous arrivons sur place un peu après 7 heures et avons largement le temps de nous inscrire.

 

vlcsnap-2012-05-29-21h27m08s223     Huit heures approche alors que nous sommes une petite centaine de vtt à prendre le départ. Étonnant quand on sait le nombre que nous étions l'an dernier ! On démarre, voulant en premier lieu faire la seconde boucle qui part du côté de Daglan et qui est plus difficile que l'autre à ce qu'il paraît. Le départ se fait toujours dans la plaine, en direction de Saint Pompon. Nous aurons beau guetter la bifurcation des circuits, impossible de la voir, c'est donc sur la première boucle que nous partons, forcé... Le plat du départ laisse vite la place à une bonne montée qu'il va être difficile de grimper à son rythme. C'est souvent le cas quand on est au départ. Quelques fois râlant, c'est la plupart du temps avec philosophie que l'on prend ces instants. Jusqu'au premier ravitaillement, qui se tient pas très loin de Campagnac-lès-Quercy et qui est situé à même pas dix kilomètres, rien de bien difficile, de chouettes chemins, pas trop de techniques, et une température encore idéale. C'est aussi sur cette partie que nous serons rejoint par Etienne, qui va nous dépasser comme une bombe... Arrivé au ravito, on ne s'attarde pas trop et repartons rapidement.

     Le rythme est quand même assez élevé, mais cette seconde partie va se révéler un tout petit peu plus difficile. Point trop de passages techniques, mais de bonnes parties cassantes, enchaînant les descentes rapides et les montée bien raide l'une derrière l'autre. Le peloton du départ s'émiette petit à petit, même si nous ne roulons jamais seul. Certains paysages sont de toutes beautés , à vous faire oublier de regarder devant vous ! On aura droit à un peu tous les types de chemins, et ceux encaissés entre de vieux murs de pierres valent vraiment le détour, certains ayant même été réouvert pour l'occasion. Le second ravito se tient non loin de la Tour Panoramique que Damien rebaptisera en « palombière high-tech »...

 

vlcsnap-2012-05-29-21h31m07s85     Lors de cette troisième partie, mon collègue commencera à me distancer. En quittant le ravito et jusqu'aux Sept frères, le paysage est tout bonnement splendide, c'est pour cela que cette rando vaut le coup, en prendre plein les mirettes, en plus il fait beau, ce qui ne gâche en rien de tels décors ! Une nouvelle montée bien sentie plus tard et j'arrive déjà au troisième ravitaillement, situé aux Queyssiols. Je ne vais pas m'attarder trop longtemps et vais rapidement reprendre le circuit. La fin sera nettement plus calme que le reste, alternant larges pistes roulantes et chemins boisés fort agréables. Je ne terminerais pas seul puisque je vais être rejoint par le traceur de « La Pontouraine » et c'est donc ensemble que nous finirons la première boucle, tout en papotant et sur un rythme léger.

 

     De retour au camping du Trel, Damien nous attendait là depuis quelques dizaines de minutes déjà. Et c'est un goût amer qui va nous rester en travers de la gorge. Nous voilà revenu après la première boucle, soit environ trente kilomètres et....rien ! Pas un organisateur pour nous aiguillier ni même un panneau nous indiquant la direction à suivre pour continuer sur l'autre boucle ! Un comble ! Déjà déçu de n'avoir pas vu la bifurcation des deux boucles au départ, voilà que maintenant on vous laisse là, sur place, comme s'il était écrit un gros « démerdez-vous » sur la route... Je ne nie pas qu'organiser une telle manifestation n'est pas de tout repos mais quand même ! Alors soit, le tracé fut superbe, les décors sublimes, mais pour douze euros l'inscription, on est quand même en droit d'avoir un peu plus de sérieux... C'est déçu, alors qu'il est à peine 10h30, que nous rentrons nous doucher et profiter d'une pression bien fraîche...

 

     La Pomponnaise... à vouloir voir gros, il ne faudrait pas qu'elle s'y brûle les ailes... Après une édition 2011 explosive et de toute beauté, on redescend bien bas en 2012. A l'arrivée, on a eu la vague impression que plus les années passent, plus les randonneurs sont délaissés au profit des compétiteurs. Bien sur, c'est magnifique que d'avoir un événement tel qu'une manche de la coupe de France par chez nous, mais messieurs les organisateurs, par pitié, gardez malgré tout en mémoire que c'est en grande parties grâce à nous autres, « pauvres petits randonneurs du dimanche matin » que votre rando a acquis au fil des années, et à juste titre d'ailleurs, une si grande notoriété. Alors bien sur, le cadre est toujours aussi magnifique, les ravitos nombreux, et des bénévoles aux passages à risque, mais l'impression dominante de ce matin fut « démerdez-vous ». Pour preuve le fléchage vlcsnap-2012-05-29-21h29m48s67plus qu'hasardeux au moment de choisir les boucles, fléchages que la majorité n'aura tout simplement pas vue ! Il n'est pas vraiment normal qu'un jeune d'une douzaine d'année, voulant rouler sur les 18 kilomètres, soit obligé de boucler trente kilomètres parce qu'il n'a pas vu le panneau des bifurcations ! Cela fait longtemps que je n'avais pas été autant déçu par une rando et si mes mots sont durs c'est en plus que l'on parle ici de LA Pomponnaise, une rando qui fait rêver beaucoup de monde, moi le premier et dont on attend le départ tout au long de l'année ! C'est vrai que nous n'attirons pas les foules ni les grands champions, mais nous sommes là quand même, répondant présent chaque années à ce qui nous semblait être une « rando-modèle ».

     Alors, cela valait-il vraiment le coup de se lever aux aurores et de payer douze euros l'inscription pour au final ne faire qu'une trentaine de borne ? Je dirais oui malgré tout, ne soyons pas négatif non plus, mais peut-être que l'aventure Pomponnaise s'arrête ici, pour nous en tout cas, en espérant avoir changé d'avis d'ici 2013...

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • un tracé et des décors magnifiques

 

On a moins aimé :

  • un balisage hasardeux

  • une forte impression d'être délaissé par l'organisation

  • pourquoi aucune boucle d'une quarantaine de kilomètres ?

 

Circuit : 33 kms / Durée : 2h20 / Moyenne : 15,1 kms/h

 

plaque stpomponDSC00824

 

 

 

 

Beaucoup mais alors beaucoup de buée ce matin, et comme un idiot, je n'ai pas du tout pensé à essuyer la coque histoire d'y voir plus clair... Y'a des jours, vaudrait mieux rester coucher...

 

270512.jpg

 

 

Commenter cet article

gilbert HENRY 13/03/2013 22:44

C'est promis cette année nouvelle édition de la POMPONNAISE, et cette foi elle n'est pas couplée avec la coupe de France, on sera tout à vous. Donc soyez là le dimanche 19 Mai jour de pentecôte

Piw 14/03/2013 18:51



Je n'y manquerais pas ! Et même si mes mots sur cette édition 2012 peuvent parfois semble dur, votre rando garde une place spéciale dans mon coeur et je serais là sans fautes ce 19 mai !