Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Sortie entre Le Moulinal(24) et Paulhiac(47)

20 Novembre 2012, 21:26pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

vlcsnap-2012-11-20-22h16m50s9      Ce dimanche, nous avions initialement prévus une boucle d'une quarantaine de kilomètres autour de Beaumont du Périgord. Pourtant, au vue des prévisions de Météo France, nous nous sommes ravisés et avons préférés rouler par chez nous... L'avenir nous prouvera s'il en était encore besoin que les prévisions ne sont justement que des « prévisions » et qu'y faire une confiance aveugle n'est pas la meilleure solution. Bref, pas bien grave, du moment qu'on roule comme dirait Bernard ! Nous nous donnons donc rendez-vous chez Sébastien, au camping du Moulinal. Cette semaine encore nous serons six sur le départ, à savoir Ludo et Nathalie, Sébastien, Guillaume, Etienne et moi-même. Neuf heure sonne tout juste lorsque nous démarrons, sous un ciel certes chargé mais qui ne fait pas mine de vouloir pleuvoir.

 

      Encore indécis quand au circuit que nous allons faire, l'on décide finalement de se diriger vers Gavaudun. Direction donc le Bosc-Nègre puis la superbe descente jusqu'à Saint-Avit. La descente dans les cailloux qui s'en suit est à dévaler avec prudence, les feuilles forment maintenant un épais tapis qui vous empêchent de voir exactement où se trouve les obstacles. Autant dire que la montée suivante sera des plus « glissante » ! Nous suivrons un peu de piste pour la suite pour finalement entrer dans les Forêt de Montagnac et de Paulhiac. Nous allons trouver ici une multitude de variétés, du fossé bien connu maintenant à la bonne prise de vitesse ou encore à certaines ornières mal négociée, tout est là pour un excellent moment. Pourtant, Ludo lance l'idée de se tenter l'ascension du Pech de Paulhiac, celui-là même que nous n'avions pas fait la semaine passée. Il n'en fallait pas moins pour que nous relevions le défi, prêt pour ma part à prendre ma revanche sur l'ascension de l'année dernière, où il faut bien le dire, j'en avais bien bavé ! Mais nous n'y sommes pas encore...

      On rattrape le GR636, histoire de rallonger un peu avant le fameux Pech. Ce sera l'occasion pour Nathalie de taquiner Etienne avec un « et bien Etienne, tu dors ? ». Imaginez bien que c'est quelques mots suffirent à notre jeune ami pour accélérer d'un coup avec un petit sourire en coin. Je me colle à sa roue, tentant de tenir son rythme vraiment très élevé ! Il a prit un peu d'avance, mais au fur et à mesure que les mètres défilent, j'ai l'impression de grapiller petit à petit du terrain. Ça va vite, très vite et en effet, me voilà maintenant revenu à sa hauteur, très fier de moi, les jambes en moins ! Punaise ce que sa brûle, mais le jeu en valait vraiment la chandelle ! Nos collègues arrivent les uns après les autres alors que Paulhiac ne tarde pas à se dessiner devant nous...

 

vlcsnap-2012-11-20-22h21m00s219      Maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer. On est tous d'accord pour faire la pause une fois en haut du Pech, on est joueur, mais pas trop ! Nous voilà tous en file indienne, entamant la montée dans une bonne humeur saupoudrée d'un soupçon de rigolade. Rigolade qui va rapidement s’effacer pour laisser la place à un peu plus de sérieux. Le départ n'est pas si dur mais la suite change radicalement la donne ! Une courte portion vraiment très ardue avant de trouver le fameux virage en épingle que nous ne passerons finalement pas. La faute en partie à la végétation qui gagne inexorablement du terrain sur ce chemin pourtant référencé en GR. Le final se fera à pied et la pause une fois en haut est la bienvenue.

      La vue sur cette hauteur est magnifique, avec Monflanquin en toile de fond. Le moment de redescendre est maintenant venu, et nous quittons Paulhiac à nouveau par le GR636. Nous retournons dans les bois, en direction de Las Patrasses. Nous allons trouver quelques bons fossés que nous ferons notre le temps d'un instant, tentant les uns après les autres de faire mieux que les collègues. Ça monte et sa descend sur quelques mètres seulement mais c'est carrément jouissif ! Jusqu'à l'église de Bertis, nous roulons au calme, alternant pistes et chemins rapides. Bien sur, la montée de l'église va laisser quelques traces. Nous sommes sur le chemin du retour et hormis une escapade en mode « rider » où les ronces et les buissons se partageaient le chemin, « quel chemin ? », nous ne tarderons pas à rejoindre les Barouillettes. Plutôt que de rentrer directement par la piste, Ludo propose que l'on emprunte un chemin nettement plus joueur. Pour le rejoindre, nous allons nous faire la traversé vlcsnap-2012-11-20-22h17m40s253d'un champs où heureux sont les possesseurs de suspensions arrières ! La dernière descente de la matinée est maintenant devant nous et le passage est excellent ! Slalom entre les arbres et successions de virages en épingles, un pur bonheur ! Il aurait été dommage de rater ça !

      Enfin, avec un peu plus de trente kilomètres au compteur, nous voilà de retour, prêt à savourer la bière fraîche offerte par notre hôte de la matinée !

 

      Un nouveau dimanche certes couvert, mais n'en déplaise à Météo France, on cherche encore la pluie ! Une superbe sortie, pas trop dure malgré un départ un peu rapide et assez cassant. De bons passages vraiment amusant, des chemins superbes à rouler et un Pech divinement imprenable ! Une très bonne matinée de plus au compteur !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

Circuit : 31 kms / Durée : 2h10 / Moyenne : 14,8 kms/h / D+ : 540

 

 

Commenter cet article