Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

La Pontouraine 2012 à Pontours

17 Juin 2012, 19:59pm

Publié par Piw

vlcsnap-2012-06-19-22h18m56s203 Bonjour à toutes et à tous !

 

     Enfin ! Enfin un dimanche où le ciel est clément et où la pluie n'est qu'un lointain souvenir ! Les six premiers mois de cette année auront été particulièrement arrosé, et les dimanches où nous avons roulé au sec ne sont pas nombreux. Surtout qu'aujourd'hui, nous nous rendons à Pontours, pour participer à la 4ème édition de La Pontouraine. Nous y avions roulé pour la première fois l'année dernière et en avons gardé un excellent souvenir. Plusieurs circuits sont proposés cette année et c'est tout naturellement que nous optons pour le plus long, celui de 40 kilomètres avec quand même 1200 mètres de dénivelé positif annoncé ! La matinée ne va pas être de tout repos... Damien et moi arrivons sur place un peu après 8h30 et nous retrouvons Ludo et Nathalie lors des inscriptions. Un petit cadeau est remit à chacun. L'heure tourne et nous nous préparons pour le départ, au milieu d'une bonne centaine de vététistes.

 

     Le ciel est légèrement couvert, mais la température est idéale pour rouler. Le départ est donné un peu après neuf heures. Nous nous élançons tous dans la petite rue de Pontours sous le bruit de ma chaîne qui frotte bruyamment contre la chape. Voilà ce que c'est de vouloir acheter des galets pas cher et de les monter à l'arrache... Pas grave, de toute façon, va falloir composer avec, interdites donc les relances ou les prises de vitesse sous peine d'aggraver la chose...

vlcsnap-2012-06-19-22h24m05s218     Tout comme l'année dernière, la première montée commence déjà à faire le tri. On quitte en effet un vaste champ pour s'attaquer à un étroit passage en dévers. Faut prendre son temps et chacun finit par passer. Et même si l'on retrouve un peu de plat, ce sera de courte durée car la prochaine côte pointe déjà le bout de son nez. Plus large mais plus longue que la précédente, celle-ci se paye même le luxe de vous rajouter des cailloux nombreux et glissants. Une autre occasion pour le peloton de départ de bien s'étioler. Je vais retrouver Ludo et Damien un peu plus loin et nous serons rapidement rejoint par Nathalie. Une large piste bien roulante va nous mener jusqu'au domaine de Cardoux, dont l'architecture nous replonge en pleine révolution française.

     Jusqu'au premier ravitaillement, qui se trouve à La Mothe, une grande majorité du circuit se compose de single en sous bois tout simplement magnifique. Tellement magnifique que je vais d'ailleurs allez les voir d'on ne peut plus prêt. Imaginez : nous sommes un bon nombre en file indienne, Ludo devant moi, et moi, il faut le dire, peut-être un peu trop dans sa roue. Le chemin se résume à une simple ornière par une descente bien pentue pour soudainement tourner en angle droit sur gauche. Ludo négocie mal le virage et moi, arrivant derrière, pile tout à fond, mais surement trop du frein avant et me voilà en équilibre sur la roue de devant avant que n'arrive ce qui devait fatalement arriver, le salto avant façon Damien dans les cailloux Lotois, le même en couleur... Le vélo d'un côté, les bidons de l'autre et moi au beau milieu de tout cela, éclatant de rire. Quelques éraflures mais surement un bon souvenir pour tous ceux qui ont assister à ma énième gamelle de l'année ! M'enfin, la pause arrive et fera le plus grand bien.

 

     La deuxième partie nous réserve aussi de très belles surprises. Nous quittons le ravitaillement pour rouler sur un single en balcon surplombant la Dordogne et Lalinde, tout deux dissimulés par les feuilles des arbres mais dont on devine quand même la présence. Une longue montée qui va laisser des traces va nous mener à l'un des plus beau passage de cette matinée, la « visite » de Couze-et-Saint-Front au milieu d'anciennes et étroites ruelles dont les traceurs ont prit un malin plaisir à nous y faire zigzaguer. On finit par traverser un superbe pont de bois avant de retrouver les choses sérieuses et donc une nouvelle montée. Jusqu'au prochain ravito, nous allons rouler au beau milieu de châtaigners, fougères et même apercevoir quelques cèpes ici et là. La difficulté se veut constante, nous n'éviterons donc pas les bonnes grimpettes, heureusement entrecoupées de bonnes descentes. Il est vrai que vlcsnap-2012-06-19-22h22m13s117les passages plats et plus calme ont du oublier de monter le réveil ce matin et hormis les côtes et les descentes, extrêmement rares sont les instants de repos et de pédalages au calme. Le deuxième ravitaillement pointe déjà le bout de son nez, situé au Petit Colombier, et c'est une pause vraiment bienvenue après la loooongue montée que l'on vient de passer...

     Lorsque nous repartons pour la troisième partie de cette superbe rando, nos compteurs avoisinent les 25 kilomètres. C'est peu vu le temps qu'il nous a fallut pour arriver jusqu'ici, mais la difficulté est assez élevé tout en étant bien dosée. Nous allons avoir droit ici à un passage bien sournois que cette descente vers les Jamblancs, descente rapide à travers une ferme, pour finalement remonter à contre sens pour quasiment revenir au départ de notre descente. La remontée sera nettement moins marrante, et le portage de vélo sera de rigueur tant le chemin est technique et pas vraiment praticable pour des deux roues. C'est aussi sur ce troisième morceau que mes collègues vont me distancer. Je rejoins donc le dernier ravitaillement, à nouveau situé à La Mothe, à mon rythme, et faut dire aussi que cette dernière pause se mérite ! Encore au bout d'une longue montée, avec un panneau vous encourageant en vous signalant qu'il ne reste qu'une centaine de mètre.

 

     Après une pause un peu plus longue, je repars pour la dernière partie de cette rando plus physique qu'il n'y paraît. Trente quatre kilomètres au compteur, il ne me reste même pas une dizaine de bornes pour boucler le tracé, qui ne sera guère plus calme. De retour à Cardoux, le doute s'installera lorsque avec deux autres vététistes, nous réaliserons que nous roulons sur un chemin que nous avons déjà prit. Erreur de notre part ou suite logique du tracé ? On décide malgré tout de continuer, sachant que Pontours se trouve en contre-bas. Nos doutes sont rapidement dissipés lorsque nous apercevons un panneau « retour » lors d'une bifurcation. Le retour à Pontours se fait par le même chemin à travers champs qu'au départ. Je vais retrouver Damien et Ludo arrivés depuis une petite vingtaine de minutes. Nathalie arrivera un peu après. Une bonne bière bien fraîche pour conclure cette excellente matinée !

vlcsnap-2012-06-19-22h23m14s226     On attendait beaucoup de cette rando et on ne fut pas déçu ! Un tracé magnifique quasiment qu'en sous-bois, pas de route, du technique, du single, de la descente mais surtout de la montée, et ce passage dans Couze, mes alleux, mais quelle bonne idée ! Ni trop long ni trop court, une petite visite d'un village typique du Périgord au beau milieu d'une randonnée, voilà qui est original et vraiment sympathique ! Une bonne gamelle pour ma part, et un Ludo plus en forme que jamais ! Seul le balisage était parfois juste, nous obligeant à rester vigilant tout du long, mais point d'inquiétude, assurément on reviendra l'année prochaine !

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • un tracé magnifique

  • très très peu de route

  • une bonne gamelle

 

On a moins aimé :

  • un balisage parfois léger

 

Circuit : 42 kms / Durée : 3h20 / Moyenne : 13,1 kms/h

 

 

 

170612.jpg

 

Commenter cet article

Bruno 22/06/2012 23:04

pas mal l' OTB !