Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

Randonnée à Saint-Vite

26 Juin 2011, 15:33pm

Publié par Piw

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

DSC00766

      En ce dernier dimanche de juin, nous allons rouler sur la rando organisée à Saint-Vite. Damien et moi sommes sur place vers 8h15, bientôt rejoint par Stéphane et sa « bande », l'Agence tout risque selon Damien, ainsi que Nathalie, Guy et Sébastien. Après l’inscription et la remise des plaques, un petit tour du côté de la carte du circuit s'impose. A priori, celu

i-ci à l'air bien moins difficile que celui de l'année dernière et le dénivelé n'est pas des plus important. Pourtant, un point attire notre attention : le Pech de l'Estelle. Placé à environ 35 kilomètres, on a comme dans l'idée que ça va être un beau morceau ! Mais ne nous mettons pas la pression d'emblée, alors que le départ va être donné.

 

      Nous voilà donc tous partis, pour un circuit avoisinant les 45kms. Un peu de route pour le départ avant de passer entre de grandes étendues de pommiers, endroit où travaille Micka. Les 17 premiers kilomètres seront tranquilles, sans grosses difficultés. Damien est parti en tête, même si je sais qu'il ne doit pas être trop loin devant. Nous roulons du côté de Saint Georges, sur un petit single le long du Lot. Et là, d'un coup, c'est l'écran noir ! Mauvaise idée d'avoir gardé les lunettes de soleil pour ce passage, une grosse épaisseur de buis occulte les rayons du soleil d'une façon impressionnante, vous faisant croire en pleine nuit. On remonte maintenant sur les hauteurs alors que Stéphane me rejoint. On va rouler un peu ensemble lorsque, apercevant Damien au loin, je décide d’accélérer pour le rattraper. Chose que je vais faire un peu plus tard.

      Nous arriverons donc au premier ravito ensemble. On prend notre temps, profitant de la fraîcheur que nous offre les arbres alors que la température ne cesse de grimper. Il doit être aux alentours de 10 heures et il fait déjà très chaud. Autant se l'avouer de suite, la fin de la rando va être une véritable fournaise.

 

      DSC00764On repart tout les deux, alors que Stéphane est reparti depuis peu. On se dirige maintenant vers Tournon lorsque nous allons profiter d'une douche gratuite. Vous voyez ces immenses jet d'eau arrosant les champs de maïs, et bien celui-ci, on le remarquait de loin, tentant d'estimer à quel moment on allait passer dessous. Par chance, on arrive à sa hauteur alors qu'il fait mine de repartir sur le champs lorsque, comme fait exprès, il nous revient directement dessus, nous aspergeant en même temps de l'eau d'un lac en contre bas. Un rafraîchissement bienvenue cela dit et une bonne tranche de rigolade.

      Tournon nous fait face, mais nous ne monterons pas jusque dans la bastide et ne ferons que la contourner par le bas, filant maintenant en direction de Thézac. Le circuit se veut toujours autant roulant, alternant routes et chemins dégagés, avec quelques sous bois de temps en temps. Un bon petit passage que nous dévalons maintenant. Un ancien chemin longeant ce qui devait être des champs si l'on remonte plusieurs années en arrières. Grand plateau, petit pignon, et un léger faux-plats en descente, il ne nous en faut pas plus pour s'éclater comme des gamins. Le genre de moment où on ne pense à rien d'autre si ce n'est d’anticiper le moindre cailloux et la moindre branche. Un pur moment de vitesse où la moindre erreur de pilotage risque de faire très mal ! Et c'est les bras et les mains endolories de crispation que nous arrivons devant la première difficulté de ce matin...

 

      Une belle grimpette assez longue qui va insidieusement vous meurtrir les cuisses. Mais un bel effort appelle une récompense, c'est donc à Bourlens que nous allons trouver le deuxième ravito. Comme la première fois, Stéphane repart avant nous, tandis que que nos craintes du début concernant ce fameux Pech de l'Estelle vont ce vérifier...

      Vu d'en bas, ce Pech est impressionnant. Une petite colline isolée qui vous domine de toute sa hauteur et dont les flans seront notre dans peu de temps. La chaleur n'aide en rien l'ascension de ce premier versant. Difficile mais pas infaisable, c'est donc fier que Damien et moi arrivons en haut sans avoir poser pieds à terre. Le deuxième versant est quand même plus agréable. Descente sympa avec ces virages en épingles qui finissent en traversant un champs fraîchement coupé. Le point de vue est superbe. DSC00763

      Sur le chemin du retour, plus de grosses difficultés, même si avec le nombre de kilomètres, une montée simple en temps normal, se complique un peu. Damien et Stéphane sont partis devant même si je pense ne pas avoir trop de retard sur eux. Je rattrape quelques participants parti sur le circuit de 25kms et dépasse plusieurs marcheurs ici et là. Saint-Vite est maintenant devant moi et je rejoins mes deux collègues arrivés depuis peu afin de boire un bon coup.

      Deux heures et trente minutes pour boucler 45 kilomètres, c'est pas mal. Une vingtaine de minutes après, Guy, Etienne, Nathalie et Bernard arriveront chacun leur tour. Etienne repartira même avec la coupe du plus jeune vététiste inscrit sur le grand circuit.

 

     Si on devait réduire cette rando à un seul mot, ce serait certainement « roulant ». Beaucoup moins dure que l'an passé, le tracé ne fut pas avare de magnifique point de vue et de chemins pour le moins sympa. Pour pinailler, peut-être un chouilla trop de route. Et que dire de ce fameux Pech, qui aurait été un véritable supplice sur un circuit à la Floressas. Ceux qui sont déjà allé la-bas savent de quoi je veux parler...

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

Circuit : 45 kms / Durée : 2h30 / Moyenne : 18,5kms/h

 

 


 

Commenter cet article