Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Entre Périgord et Quercy, les récits et vidéos de nos sorties VTT

La Pomponnaise à Saint Pompon(24) du 19 mai 2013

26 Mai 2013, 17:57pm

Publié par Piw

 

vlcsnap-2013-05-26-19h55m06s177Bonjour à toutes et à tous !

 

           Nous sommes aujourd'hui le samedi 18 mai 2013. Et cette journée qui devrait avoir des allures quasi estivales s'achève comme elle a commencé : dans une ambiance fraîche et humide, sous une pluie fine et constante. Je rentre chez moi, terminant cette journée de travail à 18 heures. Tout en conduisant, je me demande si cela vaut vraiment la peine de faire le déplacement jusqu'à Saint Pompon. Saint Pompon... C'est demain, le 19 mai, qu'a lieu la nouvelle édition de la Pomponnaise. Je ne raterais cette randonnée pour rien au monde, et cette année plus que les précédente. Le balai des essuie-glaces n'a pas cessé depuis tout à l'heure, et c'est en suivant leur monotone mouvement que mon esprit vagabonde, me remémorant l'édition passée. Celle-ci m'avait vraiment laissé une impression en demi-teinte, et je me dois d'y retourner cette année, comme pour conjurer ce désarroi. Pourtant, les pluies incessantes de la journée ainsi que celles qui sont annoncées pour le lendemain me font longuement hésiter à régler le réveil pour me lever dans les temps. C'est donc encore incertain que je m'endors, laissant la suite à une nuit réparatrice...

           6 heures 30 minutes. Un peu avant que la sonnerie du réveil ne vienne mettre un terme à cette nuit de façon assez brutale, j'ouvre un œil, regarde l'heure affichée en rouge et jette un regard inquiet par la fenêtre. Le jour se lève à peine, pourtant, je peux deviner un ciel chargé et gris et si je tend un peu l'oreille, le cliquetis des gouttes de pluies résonne sur la toiture. C'est décidé, je coupe le réveil et décide de m'adonner à une grâce matinée bienvenue...

           7 heures 15 minutes. Allez savoir pour quelle raison, je me réveille à nouveau, ou n'étais-je pas tout à fait endormi, et même si l'extérieur semble toujours aussi gris, la pluie ne se fait plus entendre. L'heure n'est plus à l'hésitation, et l'envie est plus forte que la sagesse, je me lève d'un bon et décide de me préparer à affronter les éléments en me rendant à cette Pomponnaise. Sur le trajet, quelques fines gouttes d'eau viendront s'écraser presque en silence sur le pare-brise, mais rien pour me décourager et faire demi-tour. J'arrive dans ce camping du Trel, place vlcsnap-2013-05-26-19h55m11s15forte devenu le point de rendez-vous de cette rando, et déjà, nombre de voitures sont présentes. L'on me fait garer dans un champs, et espère pouvoir en ressortir tant les sols, ici comme ailleurs, sont gorgés d'eau. L'inscription se tient un peu plus loin, cochant cette fameuse case des quarante kilomètres même si je me doute bien à cet instant qu'il faudrait vraiment un énorme miracle pour que nous échappions à l'averse qui se prépare. Un tee-shirt nous est remit, et je vais croiser quelques têtes connues, Lionel, Eric qui est lui bien décidé à boucler les soixante kilomètres.

           9 heures. Nous sommes vraiment très nombreux sur la ligne du départ. La météo n'a vraiment pas découragé cette foule qui écoute d'une seule oreille les consignes de l'organisation. Preuve en est que nous avons répondu présent ce matin, pour le meilleur et pour le pire ! Enfin, le départ est donné et c'est dans cette marée « vététesque » que chacun tente de faire sa place jusqu'à trouver les premiers mètres d'herbes et de terres.

 

           Une chose est certaine, ça glisse énormément, et il ne faut pas attendre bien longtemps pour assister déjà à quelques petites gamelles. Mais à peine venons nous de quitter le camping et de rouler quelques mètres au plat que déjà la première montée se profile, tout comme la complexité attendue tant nous sommes nombreux et roues à roues sur ce chemin où les cailloux copieusement arrosés donnent l'impression d'une multitudes de savonnette posées sur le sol. Le haut de cette montée se dessine à présent, alors que quelques gouttes d'eau commencent à tomber. Le groupe du départ est à présent bien disparate et je roule à bonne allure, prenant garde à ne pas glisser sur ce terrain tenant plus de la patinoire qu'autre chose. Alternant bitume et large piste roulante, les kilomètres défilent relativement vite avant de trouver des chemins plus étroits. La pluie se fait de plus en plus forte, tant et si bien que même le plaisir de rouler sur ces sentiers s'estompe au fil des kilomètres. La moindre petite marche ou difficulté devient impossible à vlcsnap-2013-05-26-19h54m50s33passer et les poussages de vélos sont légions. Et lorsque arrive le ravitaillement, me voilà déjà trempe de la tête aux pieds. Un stand bien fourni nous attends à l'abri de cette grange, mais une nouvelle fois, la météo n'encourage pas vraiment à rester longuement sur cette pause. Je repars donc rapidement et décide de suivre la boucle du circuit de vingt kilomètres.

           La pluie n'a de cesse de vous inonder ce matin, et c'est un véritable déluge qui s'abat maintenant sur nous. La dernière dizaine de kilomètre sera l'occasion de redescendre dans la vallée par un chemin intéressant en temps normal, ce qui n'est guère le cas aujourd'hui. Enfin, porté par l'envie de me mettre au sec et de prendre une douche bien chaude, je me motive intérieurement histoire de ne pas tomber dans le piège de ce mauvais temps. Le camping n'est plus qu'à quelques tours de pédales et la pluie, comme une sournoise plaisanterie, cesse rapidement, laissant même apparaître par endroit d'agréable coin de ciel bleu.

 

           Il est temps maintenant de se réchauffer sous une douche bien chaude. Ma tenue, gorgée d'eau à n'en plus pouvoir, semble peser trois tonnes au moment où je la dépose au sol. Enfin sec et réchauffé, je quitte Saint Pompon avec malgré tout la satisfaction d'être venue, ayant conjuré l'impression de l'année dernière et heureux de voir que la Pomponnaise avait retrouvé cet esprit qui m'avait fait aimer le vtt il y a de cela quelques années. La météo n'était pas au rendez-vous, mais cela fait parti du jeu, et il est de bon ton que d’espérer une édition 2014 ensoleillée et aussi riche que cela aurait du l'être aujourd'hui !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • Le fameux tee-shirt en cadeau

  • L'esprit « Pomponnaise » de retour

  • Pas mal de monde malgré la météo

Circuit : 18 kms / Durée : 1h10 / Moyenne : 15,8 kms/h / D+ : 354

 

 

 

190513
 

Commenter cet article